Conférence autour de l’ouvrage : Le droit contre la démocratie ?, par M. Bertrand Mathieu Centre d'Excellence Europe Capitole, IRDEIC
le 25 janvier 2019
14h

Arsenal
Salle Gabriel Marty


 

Conférence autour de l’ouvrage : Le droit contre la démocratie ? par M. Bertrand Mathieu, Professeur à l'École de droit de la Sorbonne Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Conseiller d’Etat en service extraordinaire.

Le programme du Centre d'Excellence Europe Capitole a pour objet l' étude de la place et du rôle des droits fondamentaux dans l’intégration européenne.

Les droits fondamentaux sont des instruments juridiques et politiques susceptibles d’influencer l’orientation et le contenu de l’intégration européenne, ils méritent d’être questionnés sous les regards croisés des juristes et des politistes dans la variété même des spécialités nombreuses qui traversent le droit et la science politique.

Dans l’esprit de Jean Monnet qui est de favoriser l’union des peuples, cette étude est mise à la portée des citoyens européens dans le cadre des Amphis Libertés.
 

Conférence autour de l'ouvrage   Le droit contre la démocratie ? par M. Bertrand Mathieu Professeur à l'École de droit de la Sorbonne Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Conseiller d’Etat en service extraordinaire


Alors que le droit est inséparable de la construction de la démocratie, à tel point que l'on en arrive à confondre la démocratie et l'État de droit, l'idée essentielle de cet essai est de montrer que le droit peut aussi se dresser contre la démocratie. La figure d'un peuple inscrit dans des frontières et partageant un destin commun a été inséparable de la construction d'un système démocratique.
Ces éléments constitutifs de l'État s'effritent. L'existence d'ordres juridiques non étatiques obéissant à d'autres légitimités, le développement de l'individualisme et du communautarisme, la dégradation des droits fondamentaux en moralisme, l'affaiblissement du pouvoir politique, la perte d'effectivité de la notion d'intérêt général, les défis de l'islamisme radical et politique, constituent des menaces de désagrégation. Les élections présidentielles de 2017 en France témoignent de cette situation. Si la démocratie libérale, qui a constitué un modèle occidental de gouvernement, mérite d'être sauvée, il convient de clarifier les compétences des États et de redonner au peuple les outils qui lui permettent de s'exprimer.

En savoir plus sur l'ouvrage

Partager cette page
Twitter Facebook Google + Pinterest

contact

Gaëlle LE MERER

Informations complémentaires

Direction scientifique : Professeur Joël Andriantsimbazovina

 
 
 
 

 LOGO CEEC


En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies