Vous êtes ici : Accueil > Membres > Enseignants-Chercheurs

Céline Castets-Renard, membre junior de l'Institut Universitaire de France
4 mai 2015 5 juin 2015
Céline Castet-Renard, enseignante-chercheuse de l'IRDEIC à l’Université Toulouse Capitole, vient d’être nommée à l'Institut Universitaire de France (IUF) comme membre junior (nomination à partir du 1 octobre 2015 pour une durée de 5 ans).

Céline Castets-Renard (IRDEIC) est nommée à l'Institut Universitaire de France, son thème de recherche porte sur "La régulation normative du monde numérique"!
Son mandat de 5 ans renouvelable démarrera au 1 octobre 2015.

Céline Castets-Renard est professeur des universités en droit privé à la Faculté de Droit de Toulouse UT1 Capitole. Elle est également : chargée de mission “Europe” pour le service des Relations Européennes et Internationales, directrice du Master 2 Droit et Informatique (double compétence) et directrice adjointe de l’IRDEIC (Institut de Recherche en Droit Européen, International et Comparé), Centre d’excellence Jean Monnet.

Objet d’un remarquable engouement auprès d’une multitude d’acteurs publics et privés, poursuivant des objectifs altruistes ou lucratifs, ce nouvel espace mérite une réflexion profonde sur ses modes de régulation normative, encore à construire.
Les travaux de Céline Castet Renard porteront sur les usages et la gouvernance de ce monde numérique, en vue de préserver l’ouverture et la neutralité de son contenu, nécessaires aux sociétés démocratiques. Quelles garanties faudra-t-il assurer aux citoyens dans l’usage qui pourrait être fait de leurs données et de leur traitement algorithmique par les acteurs privés et publics ? Quel encadrement pour l’élaboration de normes et la prise de décision fondées sur ces résultats algorithmiques ? Comment préserver les droits fondamentaux des individus dans l'espace numérique. L’usage du numérique étant omniprésent dans le monde, les résultats de cette recherche ont vocation à concerner l’ensemble des populations et seront traduits en anglais.

La vocation de l’IUF est d’encourager l’excellence en matière de recherche. En devenant membre actif de cette institution pour 5 ans, Céline Castet Renard va pouvoir développer ses travaux de recherche à un haut niveau et évoluer dans un environnement interdisciplinaire très enrichissant pour elle mais aussi pour notre université.
Sa nomination permet à notre établissement de recevoir :
  • Un crédit scientifique de 15 000 euros par an pendant 5 ans soit 75 000 euros,
  • Une prime d’excellence scientifique (PES) d’un montant minimal de 6 000 euros pour les membres juniors et de 10 000 euros pour les membres seniors,
  • Une compensation de décharge de service à hauteur des 2/3 des services d’enseignement, soit 128 heures complémentaires annuelles.


Partager cette actualité
Twitter Facebook Google + Pinterest